Effet de jeunes contre effet de serre

Le 3 décembre, tout comme de nombreuses écoles wallonnes, nous proposons à nos élèves de manger une pomme locale comme collation à 10h.



Effet de jeunes contre effet de serre
Vous pouvez voir ici la video de la présentation des élèves de 5ème année

Notre école est attentive au futur de la planète. C’est pourquoi elle participe à la campagne « Effet de jeunes contre effet de serre », coordonnée par GREEN asbl. Celle-ci propose d’agir concrètement contre les changements climatiques. Nous nous mobiliserons donc trois fois cette année scolaire pour accomplir un geste simple qui diminue la production de gaz à effet de serre. De nombreuses autres écoles s’attèleront elles aussi au même moment à la réalisation du même geste symbolique. En effet, plus nous serons nombreux à réaliser des éco-gestes plus le gain pour le climat sera important ! Si vous voulez vous informer sur cette campagne surfez sur www.assembleedesjeunes.be

Effet de jeunes contre effet de serre
Pourquoi une pomme locale ?
Les aliments que nous mangeons quotidiennement proviennent des 4 coins de la planète. Prenons par exemple, les mandarines que nous aimons déguster en cette période de l’année, elles sont généralement venues du sud de l’Espagne en camion. Elles ont donc parcouru 1900 km et produit beaucoup de CO2 avant d’arriver dans nos mains. Le transport des aliments, ainsi que des autres biens de consommation, participent au réchauffement climatique. Tous les jours, par les choix de consommation que nous posons, nous avons donc une influence plus ou moins grande sur le climat. Manger local et de saison c’est agir en faveur du climat.

Effet de jeunes contre effet de serre
Pourquoi le 3 décembre ?
Du 3 au 14 décembre 2007, se tiendra à Bali (Indonésie) une conférence des Nations-Unies consacrée au climat, ceci afin de préparer les suites du protocole de Kyoto en 2012. Durant cette conférence, la communauté internationale devra prendre des décisions sur la future politique à suivre en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Les enjeux sont donc importants. Symboliquement, en mangeant une pomme nous montrerons notre intérêt pour la problématique et notre envie de nous investir concrètement.

L’école de Villers-Perwin proposera à la récréation des pommes produites à l’Institut Technique de Gembloux.
Les élèves calculeront quel gain de CO2 on gagne en mangeant une pomme locale par rapport à un fruit importé ?

Lundi 3 Décembre 2007
Annick et Bernard
Lu 1876 fois
Annick et Bernard

Archives 2007-2008 | archives 08-09